Contexte

logoLa fin du siècle passé a marqué un grand tournant dans le devenir de l’humanité avec l’organisation de la conférence de Rio de 1992. A l’aube de cette même conférence, l’ODEB a bien compris l’urgente nécessité du principe de la gestion écologiquement rationnelle et efficace des ressources naturelles. Indice de Performance Environnementale (IPE) de 2010, classe le Burundi à la 141ème position sur 164 pays.

Le CSPII qui lui aussi découle de la vision du Burundi 2025 déplore une organisation inadéquate de l’espace national et la détérioration de l’environnement, ce qui est perçu comme entrave à la politiques de croissance et de lutte contre la pauvreté. Il est donc essentiel que les programmes envisagés soient exécutés dans un environnement sain, mettant en avant la durabilité des ressources et privilégiant un développement équilibré du territoire national.

C’est dans cette perspective que l’ODEB a dépuis sa création contribué à la croissance économique, à la protection de l’environnement et à l’équité sociale au niveau local pour parvenir au relèvement et à la transition vers le développement écologique.